J’attends le jour où Beyoncé deviendra une féministe noire

Beyonce a récemment fait parler d’elle avec sa chanson Formation, dont le clip est sans ambiguité sur son engagement politique.

« My daddy Alabama, Momma Louisiana, you mix that Negro with that Creole make a Texas bamma. I like my baby hair, with baby hair and afros. I like my negro nose with Jackson Five nostrils » (en français : « Mon papa vient d’Alabama, ma maman de Louisiane, tu mélanges ce nègre à cette créole et ça te donne une bombe texane. J’aime les cheveux de mon bébé et les afros. J’aime mon nez de nègre, avec ses narines à la Jackson Five »).

Les paroles sont explicites et lors de sa prestation au Super Bowl, la référence aux Black Panthers (béret noir et poing levé), a divisé l’Amérique.

Le Saturday Night Live s’est emparé de la polémique pour nous offrir un sketch assez amusant (mais loin d’être aussi hilarant que certains le prétendent : The day Beyonce turned black (Le jour où Beyonce est devenue noire).

L’engagement politique de Beyonce est à saluer dans cette Amérique où les bavures policières envers les noirs font régulièrement la une des quotidiens.

Néanmoins, Beyoncé n’est pas Angela Davis. Cheveux artificiels, hypersexualisée, et danse suggestive, Beyoncé n’est pas encore affranchie des stéréotypes sexuels attribués aux femmes noires.

J’attends le jour où Beyoncé deviendra une féministe noire…

Publicités

Une réflexion sur “J’attends le jour où Beyoncé deviendra une féministe noire

  1. Pingback: Quand les filles de West Point lèvent le poing | Themetis

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s