Tess Asplund, celle qui n’avait pas peur

Tess Asplund est devenue célèbre ce dimanche, en levant le poing et en affrontant seule 300 néonazis à Borlänge, près de Stokohlm, en Suède.

tess

photo/David Lagerlöf – capture écran

Il en faut du courage à une seule femme pour oser s’opposer à toute une troupe de fascistes du Nordic Resistance Movement (NRM), dont certains ont été condamnés pour crimes violents.

Tess Asplund n’a pris la mesure de son geste que lundi, alors que le photographe David Lagerlöf postait son cliché sur les réseaux sociaux.

“Now it’s a circus. I am in shock,” said Asplund, who is 5ft 3in and weighs just 50kg (eight stone). “The Nazis are very angry, so I am a little ‘Oh shit, maybe I shouldn’t have done that, I want peace and quiet.’ These guys are big and crazy. It’s a mixed feeling, but I am trying to stay calm.” (Maintenant, c’est tout un cirque. Je suis en état de choc, dit Tess Asplund qui fait 5pieds trois pouces (1,60m) et pèse seulement 50kg. Les Nazis sont très en colère et moi je suis petite. Oh merde, peut-être n’aurais-je pas dû faire cela. Tout ce que je veux c’est la paix et la tranquilité. Je ressens un sentiment mitigé mais j’essaie de rester calme.) – source

Tess Asplund s’est aussi exprimée un peu plus tard sur une radio locale P4 Dalarna : «L’un d’entre eux m’a fixée dans les yeux, et je l’ai fixé en retour. Il n’a rien dit, je n’ai rien dit non plus, puis la police est rapidement venue m’évacuer.»

Au nom de tous, tous ceux qui subissent la haine, le rejet, l’exclusion, tous ceux qui vivent l’humiliation et la discrimination, nous vous disons MERCI Madame Asplund. Merci pour ce geste qui, en quelques secondes, a gravé votre nom dans les livres d’histoire. Car j’ai l’espoir que le monde se souviendra de vous.

A l’heure où l’Europe construit des murs contre des peuples en détresse, à l’heure où les haines sont attisées par des opportunismes politiques, une seule femme, une petite femme noire  de 5 pieds, trois pouces est devenue le symbole de la résistance.

 

Publicités

6 réflexions sur “Tess Asplund, celle qui n’avait pas peur

  1. Femmes comme Mme Asplund nous inspirent à continuer à contribuir pour la construction d’un monde plus juste et démocratique. Félicitations au blog pour aider à mettre en lumière cette bonne nouvelle!

    Aimé par 1 personne

  2. Magnifique, quel courage ! J’aurais été terrifiée, je crois. Heureusement qu’il y a encore des gens comme ça pour lever le poing ! Merci de nous l’avoir fait connaître, j’avais zappé cette actualité.
    (je suis MamieStaïle… il faut que je change mes coordonnées WordPress, ce sont toujours les vieux libellés qui sortent…)

    J'aime

  3. Pingback: Quand les filles de West Point lèvent le poing | Themetis

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s