Sadiq Khan est un anglais comme les autres

Sadiq Khan

source : Euronews

Sadiq Khan vient d’être élu à la mairie de l’une des plus grandes capitales du monde. Et tout à coup, …… le Londonien né en 1970 à l’Hôpital Saint George, ayant étudié le droit à l’Université de Londres Nord, ayant intégré le Law Collège de Guilford afin de devenir avocat, cet ancien ministre de Gordon Brown, père de deux filles né dans ce pays, Anisah et Sammarah, cet homme-là est devenu un Pakistanais musulman.

Les médias du monde entier se sont empressés de l’ériger en symbole de la diversité : Libération :Municipales, la diversité sort de Londres, CNN : London elects Sadiq Khan, first Muslim Mayor, after ugly campaign, Le Soleil : Londres élit un premier maire musulman, Huffpost Maghreb : Qui est Sadiq Khan, le nouveau maire de Londres, symbole du cosmopolitisme?, Guinée News : Royaume Uni, Londres choisit Sadiq Khan, un maire musulman. Mais qui est-il vraiment?

J’avoue une légère préférence pour le titre de Libération dont le subtil jeu de mots (sortir de Londres, sortir de l’ombre) m’a fait sourire mentalement (ce n’était pas assez puissant pour se rendre jusqu’à mes lèvres). Cependant, la redondante platitude des autres marchands de nouvelles et l’obstination avec laquelle ils ont mis en avant la religion et les origines de Sadiq Khan, sont très révélatrices : Vous avez beau naître à Londres, étudier dans une université Londonienne, manger du fish and chips, du stew, des scones, du crumble et du christmas pudding, braver le climat et le trafic tout en restant extrêmement poli, même après tout cela, vous ne restez après tout qu’un fils d’immigrés pakistanais musulmans.

Alors que le monde applaudit des deux mains, des candidats en campagne de séduction des minorités s’empressent de le féliciter : opportunisme!

hillary tweet

source : Twitter

Sadiq Khan est effectivement d’origine pakistanaise et de confession musulmane mais cela lui appartient et ne résume en rien son attachement à sa ville natale, ses compétences d’homme politique et de représentant du peuple.

Quand Bertrand Delanoë est devenu maire de Paris, aucun journal n’a osé titrer Delanoë, premier maire gay de Paris. Et pourtant, c’est son identité.

Sadiq Khan, comme tous les immigrés et enfants d’immigrés, devra travailler deux fois plus fort pour que ses capacités, ses qualités soient reconnues. Néanmoins, ses compétences et son labeur n’effaceront jamais cette étiquette qu’il traînera toute sa vie, étiquette qu’il léguera à ses filles et à leurs enfants, et ce, bien des générations plus tard, jusqu’à dilution culturelle complète dans le pays d’accueil.

Souhaitons-lui bon courage et bonne chance!

Publicités

8 réflexions sur “Sadiq Khan est un anglais comme les autres

  1. Salut Themetis! Ça va?
    Je comprends votre avis, mais après une campagne déloyale qui démontre que le racisme est là, il y a tout un symbolisme en affirmer l’identité pakistanais de M. Khan. Il est un symbole de la réussite d’une communauté marginalisé qui mérite d’avoir des répresentants, principalement dans les fonctions executives.
    Je suis brésilien et j’habite à Québec. Je sais bien comment un immigrant est traité. Les gens nous font rappeler toujours que nous ne sommes pas d’ici. Certains sont même agressives et xénophobes.
    Les sociétés en général sont racistes. Dans mon pays, il y a une discussion chaude sur les droits des minorités, car la mentalité d’une grande partie du pays ne voit pas quelque chose de mauvais en faire un blague sur le cheveux bouclés des afrodescendent.e.s ou sur les gays, les handicapé.e.s, etc. Ce sont justement la partie la plus fragile de notre peuple. Le manque d’empathie cause une indifférence mortel.
    Les politiques affirmatives émèrgent dans un contexte d’inclusion, comme dit le nom, affirmative. L’affirmation, à mon avis, et aussi à l’avis des politiques brésiliennes, est une conduite nécessaire pour naturaliser la diversité, pas la différence. L’idée c’est de rendre naturelle la présence de toute la variété du peuble multiéthnique du Brésil en tous les places et opportunités au pays.
    Pendent que nous n’étions pas en mésure de respecter la diversité, l’affirmation est une attitude politique de marquer position, d’affirmer son orgueil, de s’aimer et de se voir comme une partie d »une diversité qui a les mêmes droits et devoirs.
    Notre Présidente souffre avec une campagne de démoralisation sans précedents au Brésil. C’est pas coïncidence qu’elle est attaqué pour être une femme, la première femme Présidente de mon pays. Toutefois, elle est honnête. Elle n’a pas commis quelque crime. Un coup d’état est en cours, mais elle résiste. Elle a vaincu les tortionnaires pendant la dictature militaire au Brésil, et elle résiste maintenant. Et c’est maintenant qu’elle s’affirme plus comme femme, car elle sait bien que c’est les politiciens machistes et corruptes de mon pays qui ont déclenché et maintenu la campagne sordide en contre de lui.
    Le péjugé existe. Et il n’existe pas parce qu’on affirme que je suis étranger au Québec, que M. Khan est un fils de pakistanais ou que Mme Rousseff est femme. Les préjugés existent independemant de ce fait, à mon avis. Alors, on doit s’affirmer avec orgueil et amour sur notre diversité, en combattant les péjugés qui donnent l’impréssion de que nous, les « diverses » devont faire plus que les autres. Maintenant les politiciens corruptes font ça à Dilma au Brésil, mais c’est exactement ça son force. Elle dénonce le préjugé et compte sur le soutien de toute une légion de personnes engagé.e.s et conscient.e.s. L’affirmation de notre diversité est notre plus grande assurance.
    Je m’excuse de si je m’allonge et si je semble agressif ou professoral. C’est pas mon intention. J’espère que j’aie été claire.
    Merci de compartir ton avis!

    Aimé par 1 personne

    • Tu as raison. Nous devons être conscients de notre différence et fiers de représenter la diversité. C’est ce que je comprends de l’affirmation. Cependant, je n’accepte pas le traitement médiatique de l’élection de Sadiq Khan. Les médias français, surtout, ont insisté sur sa religion…

      Aimé par 1 personne

      • Oui. Je suis d’accord. Le fait de M. Khan être musulman est traité comme un caractère qui lui rend incapable. Çe fait peut nourrir l’islamophobie, sans doute. Mais je pense qu’il sera capable de la transformer en avantage pour sa gestion.

        Aimé par 1 personne

    • On espère tous que oui. Aujourd’hui la poursuite législative a été suspendue par le Président en exercice de la Chambre de Députés, fait qui oblige une nouvelle anályse de la matière. Toutefois, le Président du Sénat réfuse la suspension, car il allègue qu’il y a eu une décision souveraine de la Chambre le 17 avril dernier (qu’on appelle au Brésil « le cirque »). On est toujours sur un impasse. C’est impréssionant comment cette opposition irresponsable a mis le pays dans une situation de paralysation permanente, tour pour la soif de pouvoir.

      J'aime

  2. Tout à fait d’accord avec toi… la façon dont les médias français ont traité cette élection m’a exaspérée !!! A mon avis, le pauvre homme n’en demandait pas tant… C’est ridicule de stigmatiser sa religion, tellement ridicule ! Et tellement raciste ! Va-t-on désormais avoir, après le nom de chaque personnalité, la mention de sa religion : Michel Drucker, présentateur juif ; Richard Gere, acteur bouddhiste ; Martin Scorsese, réalisateur catholique…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s