Cause des Noirs américains : un pas en avant, deux pas en arrière

Ce week-end a vu les Etats-Unis réaliser un beau petit pas de danse très élégant et l’espace d’un instant nous avons applaudi à l’avancée des droits des Noirs américains.

Timothy Foster, condamné à mort, sera rejugé.

Voilà trente ans que Timothy Foster croupit derrière les barreaux d’une cellule américaine. En 1987, accusé du viol et meurtre d’une femme blanche de 79 ans, il a été condamné à la peine capitale par un jury composé exclusivement de blancs.

Le jugement, rendu à l’époque dans l’Etat de Géorgie, vient d’être cassé par la Cour Suprême des Etats-Unis, en raison de l’inéquité dans la sélection des jurés. En effet, les douze jurés tirés au sort étaient blancs et ce n’était pas le fruit du hasard. Des documents présentés récemment prouvent que la lettre B (Black) était apposée devant les noms des personnes noires, afin de permettre au procureur et avocats de les récuser plus facilement. La Cour Suprême, plus haute juridiction américaine a  reconnu, aujourd’hui, le processus raciste qui a conduit à la condamnation de Timothy Foster. Il attend désormais son procès en révision.

Rappelons qu’aux Etats-Unis 42% des 3700 personnes condamnées à mort qui attendent l’exécution de leur sentence, sont noires, alors que la communauté noire représente 12% de la population américaine totale. 98% des procureurs impliqués dans ces condamnations sont blancs (source).

Le mot Nègre retiré des textes de lois fédérales américaines : Il était temps!

barack-obama-look-alike-wants-privacy-and-bar-mitzvah-gigs-223a5782e9.jpg

photo-source

Barack Obama, 44 ème Président des Etats-Unis, premier Président noir, en poste depuis 2008, a signé ce week-end un projet de loi visant à supprimer les termes discriminatoires désignant les minorités.(source)

Lui a-t-il fallu 8 ans pour décider que l’Etat américain ne devait plus utiliser un mot puisant son sens le plus profond dans l’histoire de l’esclavage?

Les « nègres » deviennent donc des afro-américains. Dans la même ligne, les « Orientaux » deviendront « Asio-Américains ».

Pas de justice pour Freddie Gray

Freddie Gray est ce jeune noir américain victime de violences policières, décédé en 2015 suite à des blessures subies lors de son arrestation.

interpelé pour un simple regard, l’autopsie a démontré que ses vertèbres cervicales avaient été brisées lors de son transport jusqu’au poste de police.

Six policiers subissent leur procès séparément dans cette affaire. Edward Nero, l’un d’eux, a été reconnu « non coupable » des quatre chefs d’accusation qui pesaient sur lui, notamment pour violences volontaires, mise en danger de la vie d’autrui et fautes professionnelles.

ed.Nero

Le premier procès a eu lieu en décembre dernier et s’est soldé par une annulation.

Cette nouvelle intervient au moment où l’on apprend que le meurtrier du jeune Trayvon Martin, 17 ans, a vendu l’arme de son crime aux enchères pour un montant de 250 000 dollars. Le 26 février 2012, George Zimmerman, vigile, avait abattu Trayvon alors que ce dernier n’était pas armé. Georges Zimmerman, reconnu non coupable lors de son procès en 2013, a suscité l’indignation de tous…

zimmerman

 Un beau petit pas de danse et un bilan dominical en demi-teinte, les noirs américains ont encore bien des luttes devant eux.

 

Publicités

2 réflexions sur “Cause des Noirs américains : un pas en avant, deux pas en arrière

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s