Clint Eastwood, la mort d’un héros

Clint Eastwood, héros de ma jeunesse, est mort aujourd’hui, à jamais, dans mon coeur.

Mon chasseur de primes préféré a, en effet déclaré dans une entrevue pour Esquire, qu’il voterait pour Trump aux prochaines élections. Pire, il dit dénoncer l’anti-racisme et qualifie notre époque de « génération de mauviettes ». Ohhhhh!

« Everybody’s walking on eggshells. We see people accusing people of being racist and all kinds of stuff. When I grew up, those things weren’t called racist. »(Tout le monde marche sur des oeufs. On voit des gens accuser d’autres gens de racisme et d’autres trucs. Quand j’étais jeune, ce genre de choses n’étaient pas appelées racisme.)

Quand il était jeune, c’était quand déjà? Mon inspecteur Harry a 86 ans cette année, alors si on dit qu’il parle de son enfance, c’était, disons, quand il avait dix ans, soit en 1940.

C’est sur que cette année-là, le racisme ne se définissait pas tout-à-fait de la même façon qu’aujourd’hui.

 

Mon Homme des hautes plaines a raison : à l’époque, la ségrégation battait son plein et les Américains n’avaient pas à se soucier de cette question du respect des droits humains et de l’égalité entre tous les hommes. Non, en 1940, les choses étaient simples. Les Noirs et les autres savaient quelle place les Blancs leur attribuaient et des règles claires régissaient leur existence. D’ailleurs, pour éviter toute ambiguïté, un ingénieux système de panneaux indicateurs avait été implanté :

 

 

Attention, cher Gringo, le « C’était mieux avant » comporte certains risques. En effet, la nostalgie de nos belles années ne doit pas nous aveugler et on ne peut décemment dire, aujourd’hui, que les relations entre communautés étaient plus simples avant.

That’s the kiss-ass generation we’re in right now. We’re really in a pussy generation. (On est en pleine génération lèche-cul, maintenant. On est vraiment dans la génération mauviette.)

Pourquoi « pussy », qui désigne plus vulgairement l’organe génital féminin, est-il, pour lui, associé à lèche-cul quand il évoque toute une population? La féministe en moi enrage. Voilà que cet acteur qui a illuminé mon adolescence, mon héros en poncho, mon cow-boy insoumis, voilà qu’il affiche soudain cette affreuse misogynie.

Je suis déçue et terriblement triste. Clint Eastwood votera Trump aux prochaines élection.

Le héros de ma jeunesse, est mort aujourd’hui, à jamais, dans mon coeur.

 

 

Publicités

13 réflexions sur “Clint Eastwood, la mort d’un héros

  1. Et oui Clint Eastwood est devenu un « vieux con »…
    En réalité il a toujours été très conservateur mais certaines de ses réalisations laissaient penser qu’il avait quand même des valeurs (minuit dans le jardin du bien et du mal par exemple que je trouve magnifique).
    En 2012 il s’était déjà ridiculisé en parlant à une chaise vide (sensée symboliser Barack Obama) pendant la convention républicaine.

    Aimé par 1 personne

  2. L’idée de démocratie raciale pressupose un conformisme radical des segments sociaux marginalisés. C’est la même idée en vigueur dans mon pays.
    La « pax raciale » a existé, selon les réactionnaires, jusqu’au moment où les marginalisés ont passé à exiger leurs droits. C’est ça le coeur de la question. Les réactionnaires ne veulent pas que les victimes de la marginalisation menée par eux aient droits. Droit de ne pas vouloir être objet de la moquerie raciste, sexiste, homophobique, etc. Droit d’exercer des positions de leadership, droit de dénoncer cette statu quo. Donc, les culpables pour la rupture de la paix sont les victimes. Ils sont culpables, pas personnes avec droits. Une fois plus l’exclusion se déguise de sofisme ordinaire.

    Aimé par 1 personne

  3. La vieillesse est un naufrage. Il ne fait pas bon, pour certains, de vieillesse, notamment les îcones… Tu vois, quand j’ai lu l’article il y a 5 minutes,j’ai eu les mêmes réflexions que toi: quand il était enfant, effectivement, on pensait que les noirs, les femmes, les homos ne valaient rien et il était logique qu’ils aient moins de droits. Heureusement, pour la majorité des humains, on a évolué sur ce sujet…

    Bref, je pense qu’on peut dire sans rougir que Clint Eastwood est un vieux con !

    Aimé par 1 personne

  4. En effet je ne suis pas plus surprise que çà puisqu’il affichait déjà ce genre d’idées – et de propos – depuis quelques années. Je partage tout à fait le sentiment de Pauline Ziserman quand elle dit que « Clint est devenu un « vieux con » …
    Dommage …

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s