Le syndrome des couilles de cristal

Je me souviens d’un voyage en avion à côté d’un monsieur, au demeurant fort aimable, mais éprouvant très certainement des difficultés anatomiques particulières, l’obligeant à pratiquer un semi-grand écart assis … Évidemment, à l’époque, je n’ai pas pris de photo mais  sa prouesse ressemblait quelque peu à cela :

Capture

photo Facebook

Impressionnant, non? 

Je me suis, depuis, documentée sur ce phénomène, et j’ai découvert qu’il existait une maladie bien mystérieuse appelée le Syndrome des couilles de cristal ».

Il s’agît d’une pathologie méconnue dont les symptômes principaux sont le « Je m’enfoutisme » et le « dominationisme », se résumant ainsi : « Le mâle c’est moi ».

Mais pourquoi, diantre, les hommes écartent-ils autant les jambes lorsqu’ils s’assoient près d’une femme dans les transports en commun? Voici plusieurs hypothèses :

  • Pour éviter le risque de surchauffe?
  • Pour les faire respirer?
  • Parce qu’elles risquent de se briser? (d’où la fameuse expression)
  • Pour occuper la place (Inspiré du mouvement contestataire Occupy Wall Street?)
  • Pour atteindre l’extase sexuelle quand sa jambe frôle la nôtre?
  • Pour les montrer (regarde, j’en ai)?
  • Pour nous démontrer à quel point ils sont les plus forts, les plus beaux, les meilleurs, les plus importants?
  • Toutes ces raisons à la fois.

Je voudrais, par cet article, rassurer ces messieurs : non elles ne sont pas en cristal, non elles ne risquent pas de se briser si vous serrez les jambes, ni de chauffer d’ailleurs. Aucun incendie ayant pris à cet endroit-là n’a jamais été rapporté dans les faits divers.

Par contre, lorsque vous vous étalez de la sorte, et parfois même en écartant les bras et en monopolisant les deux accoudoirs (si, si, j’ai aussi vécu cela au cinéma), nous trouvons cela très irrespectueux dans la mesure où nous avons le sentiment que vous voulez très subtilement nous montrer votre supériorité, en occupant tout l’espace possible et nous infligeant des contacts corporels que nous aurions préféré éviter. Bref, c’est moche.

Pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin, je recommande cet article très instructif, quoique pas très récent : Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. Le genre et l’espace.

Bon, allez, on se quitte avec la photo de ce magnifique grand écart et en jean, on s’entend que c’est assez malaisé. Probablement un ancien gymnaste : Bravo Monsieur :

13654187_837005099777326_948272897394476097_n

Photo  facebook

Publicités

55 réflexions sur “Le syndrome des couilles de cristal

  1. Avec mes sœurs, on disait toujours « t as vu le gars qui fait le grand écart assis  »
    Maintenant grâce à toi, on sait non seuleument que c’est une maladie, mais en plus on en connaît le nom 😂😂😂😂😂

    Aimé par 1 personne

  2. Haha, bien joué !
    Le fléau des rames de métro ..
    Quand j’en croise un atteint du même syndrome, je vais justement m’assoir juste à côté de lui, en le bousculant et en prenant bien mes aises. En général il me lance un regard déstabilisé et outré, et je réponds avec mon sourire le plus sarcastique !

    Aimé par 1 personne

  3. Haha ! Tu me rappelles un gars au lycée, en voyage scolaire, il était assis à côté de moi et putain, le mec il faisait le grand écart quoi ! J’en avais parlé avec une autre fille et ça nous faisait rigoler, on le taquinait du genre « elle est si grosse que ça ? » pour lui faire comprendre mais il percutait pas x.x

    Aimé par 1 personne

  4. Rassurez-vous Mesdames, vous n’êtes pas les seules victimes, bien que sûrement majoritaires, de ce désordre de souplesse masculine.
    Sachez bien que certains d’entre nous, rares sans doute, trouvons également à redire sur cette pratique d’intimidation du mâle dominant face aux concurrents potentiels quant à une hypothétique séduction féminine. Car figurez-vous que si vous êtes assises à côté de ces contorsionnistes de l’extrême, nous, la plupart du temps, nous sommes en face, ou non loin de là et nous profitons bien malgré nous du spectacle désolant offert par ce rituel profondément archaïque. Et si l’effet ne donne pas lieu à demain s désagrément spacieux tels que le manque de place dans le train ou dans un cinéma, il se trouve que les émanations olfactives les plus logiques dues à un manque d’hygiène corporelle assez courant nous incommodent tout autant… Et comme bien entendu notre nez n’est pas vraiment si éloigné de nos yeux, nous pouvons difficilement ignorer cet étalage de parties génitales dont bien souvent, comme vous, nous aimerions nous passer.
    Ma compassion …

    Aimé par 2 people

  5. Elle est bonne 🙂 … mais plus sérieusement saviez vous que ce réflex a une utilité du point de vue physiologique… et oui gardé les testicules a un degré moindre que le reste du corps, pourquoi? Réflex naturel qu aide a préservé la testostérone

    J'aime

  6. Waouuu, qu’est ce qu’il faut aller chercher loin pour continuer à diaboliser les hommes.
    Je conçois qu’il ne faut pas trop exagérer sur l’angle d’écartement de ses jambes mais nous autres hommes avons quelque chose que nous n’avons pas choisi d’avoir entre nos jambes : des testicules.
    Si nos organes génitaux sont externes et non pas internes ce n’est pas pour montrer notre domination machiste sur le monde mais à cause d’un phénomène bien utile à la reproduction : la spermatogenèse qui se produit à une température inférieur à 37 degrés. Donc oui, quand nos testicules sont serrés contre nos jambe on peut ressentir un très grand inconfort à cause de la chaleur, ou bien même car ses deux protubérances sont assez fragiles et sensibles. Imaginez maintenant nos testicules coincés dans un jean qui les serre et étouffés entre 2 cuisses bien chaudes, je vous laisse avoir un peu d’empathie pour nous.

    Nous n’avons pas forcément envie que tout le monde regarde notre entrejambe, ni forcément envie de vous effleurer la peau (même si vous avez l’impression que tout les hommes cherche à se frotter à vous ce n’est pas le cas, descendez de votre piédestal), nous ne voulons pas nous imposer aux autres, nous cherchons juste un peu de confort comme tout un chacun.
    Et pour les hommes qui diront que c’est faux et qu’ils ne ressentent aucune gène entre leur jambes, je veux juste leur dire qu’ils ont bien de la chance.

    J’espère que maintenant quand vous verrez un homme qui a les jambes écartées vous éviterez de faire des commentaires dans son dos car ce n’est pas très polie, et si l’espace qu’il occupe vous incommode il n’y a qu’une seule chose à faire quand on est quelqu’un de polie en société : sourire et demander poliment de se pousser : nous on sait très bien le faire quand on doit vous demander d’enlever vos sac à mains des places de métro.

    J'aime

  7. Pingback: Humour. Le syndrome des couilles de cristal | Laconnectrice's Weblog

  8. Vous pourriez vous intéresser au RCT (le remonte couille toulousain). C’est une méthode de contraception masculine qui a fait ses preuves : un slip à bandes élastiques qui force les testicules à monter dans le corps (au lieu de descendre dans le scrotum). Ce réchauffement à la t° du corps arrête effectivement la spermatogenèse (comme a dit quelqu’un ci-dessus). Donc cela permettrait de gagner de la place dans le métro, de responsabiliser les hommes en matière de contraception et de diffuser une méthode particulièrement naturelle et dépourvue d’effets secondaires !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s