Crépues et fières!

Le cheveu crépu dérange.

Voici quelques jours, des élèves d’un lycée privé de Prétoria (en Afrique du Sud), manifestaient contre un règlement raciste leur interdisant la coupe afro, les obligeant à se défriser ou s’attacher les cheveux. Le monde entier s’est élevé contre cette résurgence passéiste d’un apartheid encore mal cicatrisé et l’établissement scolaire, devant l’indignation générale a dû faire volte-face.

Le problème est que ce n’était pas la première fois que des femmes noires devaient lutter contre une telle interdiction.

Hier encore, en 2014, l’armée américaine prohibait les tresses et dreadlocks et exigeait que les chevelures ne dépassent pas 2 pouces d’épaisseur. Résultat, les femmes noires doivent aujourd’hui défriser leurs cheveux pour se conformer aux nouveaux standards militaires. Une pétition, signée par plus de 10 000 personnes, n’a pu venir à bout de ce règlement qui discrimine plus de 30% des femmes soldats.

A peu près à la même période, Air France faisait face à un scandale pour avoir mis à pied, Aboubacar Traore, alors steward depuis plus de dix ans, qui avait eu l’audace de refuser de se couper les cheveux et arborait fièrement ses tresses. La France a alors découvert l’étonnant dress-code de la compagnie aérienne : «Les cheveux doivent être coiffés de façon extrêmement nette. Classique et limitée en volume, la coiffure doit garder un aspect naturel. Longueur limitée dans la nuque (et/ou) mèche limitée à mi-front.» Le cheveu crépu ne pouvant résister à de tels standards, Air France aurait incité ses hôtesses noires à se faire défriser.

Jusque dans les écoles antillaises où certains établissements obligent encore, aujourd’hui , les filles à se tresser ou se défriser et interdisent les dreadlocks et les afros. Avez-vous déjà lu un article indigné à propos de cette injustice?

« …aux Antilles aussi quand mes enfants étaient en primaire public en Martinique c’était interdit de venir les cheveux lâchés. Tu devais faire des nattes ou tresses, mais les blanches qui venaient les cheveux lâchés, on ne leur disait rien. Les locks étaient même interdites. Un enfant n’a pas pu être scolarisés dans l’école. C’était écrit dans le règlement de l’école en plus !!! » Lanmou Doudou – école de Basse Pointe, Martinique.

« je me souviens d’une anecdocte. Mamie n’avait pas eu le temps de me coiffer ce jour-là … le maître lui a dit : « pour aujourd’hui ça va, mais la Direction n’appréciera pas si ça se renouvelle ». Je pense qu’étant, à l’époque, sa chouchoute (oui j’assume) c’est passé « discrètement » deux jours de suite. Mais maintenant que j’y repense … ça donne à réfléchir … » Céline Cé.

Non, les filles de Pretoria ne sont pas les seules.

Le cheveu est politique

La discrimination vient de très loin. En effet, le cheveu crépu fut méprisé par l’esclavagiste et le colonisateur. Comparé à du crin  de cheval ou de la laine de mouton, les théories racistes l’utilisaient pour déshumaniser les noirs, les rabaissant au rang d’animal. Progressivement, les populations opprimées ont adopté l’esthétique blanche et c’est à ce moment qu’ont commencé les pratiques du défrisage et du blanchiment de peau.

Les mouvements du Black Power aux Etats-Unis, ont libéré le cheveu crépu, le rendant éminemment politique. Ainsi, Angela Davis, militante du mouvement des droits civiques, et membre des Black Panthers, a fièrement porté l’afro en signe d’affirmation identitaire. Ce fut le cas également pour de nombreuses stars de la musique soul et disco comme Aretha Franklin, Diana Ross, Donna Summer et les Jackson Five!

A l’époque, le comb, ou peigne afro, était terminé d’un black fist (poing noir levé) et se plantait dans les cheveux comme symbole des revendications.

« Va te faire coiffer! »

Aujourd’hui, les considérations politiques sont loin et le cheveu crépu dérange encore. Pas seulement chez les blancs. Que ce soit en Afrique, aux Antilles, aux Etats-Unis, parmi toutes les diasporas noires, le cheveu naturel, et qui plus est l’afro, est encore très impopulaire.

« Va te faire coiffer! » Quelle femme noire n’a jamais entendu cela? Il est inconcevable pour la majorité des femmes noires, de ne pas se défriser, se tresser ou, cacher ses cheveux sous d’improbables perruques.

Les femmes qui osent montrer leurs cheveux crépus sont considérées comme négligées.

« De toutes façons, on connaît déjà la chanson.. Plus tes cheveux se rapprochent de ceux de Bree Van de Kamp mieux le monde se porte. Par contre des cheveux frisés ou crépus naturels, ça fait tout de suite plus décoiffé. »Luciana.

Souvenez-vous de Miss Mayotte 2015 qui avait déchaîné les passions avec son afro. Elle avait été lynchée sur les réseaux sociaux parce qu’elle n’était pas défrisée.

« Durant l’adolescence je portais souvent un turban sur la tête, je montrais rarement mes cheveux. Et à chaque fois que je refaisais mon turban en cours, tu entendais les filles sortir des Waouh!, tu as de beaux cheveux pour une mahoraise (je suis d’origine mahoraise), et cela était un peu blessant parce qu’une origine ne définit pas la nature de nos cheveux. J’ai des soeurs avec des cheveux fins, crépus, volumineux, frisé et même bouclés. » Curly Swan.

L’an dernier, Rokhaya Diallo a écrit un livre sur le sujet  : « Afro ! », qui dresse une série de portraits dont de nombreuses célébrités ayant appris à assumer leurs cheveux en combattant les standards esthétiques occidentaux. Parce qu’être soi, pour une femme noire, n’est toujours pas simple.

Comme le dit Rokhaya, « On a le droit d’être noire jusqu’au bout.« 

Le mouvement nappy

Les nappy girls, natural and happy, sont nées aux Etats-Unis. Elles prônent le retour au naturel et rejettent tout produit pouvant détériorer ou altérer leurs cheveux. Exit alors les défrisants et vive le retour de l’afro-style.

No-poo et low-poo, huile d’avocat, de karité et de coco, le nappy est un art complexe. D’ailleurs, nombre de blogueuses et youtubeuses nappy ont émergé ces dernières années afin de partager cette science. En effet, contrairement aux idées reçues, le cheveu crépu est extrêmement fragile et nécessite des soins quotidiens pour préserver toute sa beauté. Devenir nappy c’est aussi souvent découvrir un nouveau terme : le big chop, ou grande coupe!

Les nappex, comprenez nappy extrêmes, représentent la marge radicale du mouvement nappy. Ces militantes, exclusivement noires (les métisses sont exclues) associent étroitement cheveu crépu et identité. Elles voient le défrisage comme une européanisation, une négation identitaire qu’elles condamnent, souvent violemment.

La blogosphère est solidaire

C’est en entendant parler du combat des filles de Pretoria que j’ai ressenti le besoin d’écrire cet article. J’ai alors lancé un appel au groupe Facebook RDV des Blogueuses Afro et Métissées pour que mes copines blogueuses et youtubeuses me postent une photo ou une anecdote en soutien aux lycéennes, ainsi qu’à toutes les filles et les femmes discriminées parce qu’elles osent montrer leur chevelure crépue.

Destiny ChannelYannie, Kim, Luciana, Véronique, Gyniah, Marilyne, Kiki Romaina, Myrna, Sukali, Célyne Cé, Curly Swan et Sandra Cerise ont répondu à mon appel et ce sont elles que vous pouvez voir en photo. Elles sont belles, noires, métisses et fières. Ce sont des femmes qui refusent de se sentir honteuses d’être elle-mêmes, au nom de diktats occidentaux qui devraient appartenir au passé. Enfin, ce sont des blogueuses et youtubeuses mode, beauté, lifestyle de talent, que je vous recommande.

Bravo les filles!

curly

Publicités

28 réflexions sur “Crépues et fières!

  1. Coucou Themetis !
    Merci pour cet article complet, qui met en lumière les discriminations que subissent les femmes et les hommes afro et métissé(e)s, quant à leurs cheveux crépus, frisés, locksés…
    Il faut vraiment que les mentalités changent et que les choses bougent.
    Bisous 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Quand je pense que j’aimerais que mes cheveux aient un peu plus de volume !!! Il faut arrêter de vouloir que le monde entier ressemble aux blanches européennes … La beauté est dans la diversité.

    Comme d’habitude, c’est un excellent article qui nous fait sortir de notre cocon et voir plus loin, merci beaucoup !

    Par contre, ça n’a rien à voir mais j’ai vu que tu t’étais abonnée à mon blog sous wordpress. Je voulais juste te prévenir que ce blog est inactif depuis de nombreuses années (il faut que ej me décide à l’éradiquer un de ces quatre d’ailleurs)

    Aimé par 2 people

  3. Bien d’accord avec Catwoman : moi aussi je rêve d’avoir des cheveux avec beaucoup plus de volume, ils sont raides comme des baguettes. Quand je vois toutes les magnifiques extensions que les filles aux cheveux crépus peuvent se faire faire, ça laisse rêveuse la fille aux cheveux raidasses et fins que je suis. Décidément jamais contentes. Mais bref, ce n’est pas vraiment le sujet 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Non mais sors de ma tete lol a chaque fois que tu fais un article dans ce genre c’est sur des sujets auxquels je reflechi souvent (meme si je n’ecris pas trop de choses « politiques » sur le blog).
    Elles sont belles les femmes que tu nous montres 🙂
    Pour ma part j’ai les cheveux boucles (seulement) mais ils viennent bien de ma moitie africaine. Et c’est vrai que je me suis souvent entendu dire que je devrais les lisser / les « coiffer ». D’ailleurs pendant longtemps je les ai porte plus raides (pas completement quand meme).
    Au final j’en suis fiere de cette criniere qui est devenue un signe distinctif 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Incroyable !
    Je ne connaissais pas du tout cet état de fait. J’en suis … Bouche bée. Les cheveux crépus posent problème ? Sérieusement ?
    Merci pour cet article très bien construit qui m’a appris plein de choses !
    J’irai me renseigner de plus près, je trouve ça complètement dingue.

    Aimé par 2 people

  6. Merci pour le petit récapitulatif 🙂
    J’ai eu des cheveux défrisés une grande partie de ma vie mais très franchement c’était juste par facilité. Avoir des cheveux afro c’est difficile surtout quand le regard des autres te force à toujours les avoir parfaitement démêlés. Maintenant je peux me permettre de sortir de chez moi sans un démêlage parfait et j’adore ça, j’ai déjà pris des remarques des femmes noires surtout mais je m’en fous (bon je suis fainéante aussi mais ça on le dira pas)
    Bref vive la beauté au naturel 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Comme toujours, ton article est très complet et fort instructif. Je ne savais même pas que les cheveux crépus pouvaient poser problème… Je comprends mieux maintenant pourquoi tant de femmes se font défriser ! Je pensais que c’était une question de goût, mais apparement non. Merci donc pour cet éclairage ! Vivement que les mentalités évoluent !

    Aimé par 1 personne

  8. Excellent article ! Il résume très bien ce qu’il se passe depuis trop longtemps et qui continue de perdurer ! J’ai hâte de vivre dans un monde où l’acceptation de l’autre fera partie intégrante de la normalité des choses.
    C’est grâce à des personnes comme toi, que les mentalités évolueront, lentement, (un peu trop à mon goût), mais sûrement !
    Je partage cet article avec plaisir, car il correspond à ce que je pense réellement.
    P.S. Toi et tes sœurs avaient de magnifiques cheveux (si c’est bien vous trois sur la photos e, haut à gauche de ton blogue 🙂 )

    Aimé par 1 personne

  9. Ah ben voilà l’article que j’ai oublié de lire, je suis impardonnable -_-
    Bon ben les filles je vous envie avec vos cheveux, vous êtes canons et tellement belles!!!
    Merci pour cette article poignant et réaliste! Il résume parfaitement la situation dans laquelle se trouve les personnes avec une coupe afro mais aussi « de couleurs ».
    C’est vraiment dommage qu’en 2016, nous en sommes encore à ce point là alors que beaucoup de choses ont évolué, mais pas ça…
    J’espère de tout cœur que l’avenir sera meilleur et que les mentalités évolueront…

    bisous bisous
    sabrina

    Aimé par 2 people

  10. Pingback: Lightskin, charbon : mille nuances de discrimination | Themetis

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s