Femme au volant…

 

 

La voiture est un objet masculin

Dans l’imaginaire masculin, les femmes se tiennent de préférence sur le capot de la voiture plutôt derrière le volant, si possible en maillot de bain (deux pièces). Ils acceptent aussi de les transporter dans leur très virile machine. Elles doivent, dans ce cas, prendre la célèbre « place du mort », qui, depuis le temps qu’elle ne sert qu’aux femmes, devrait être rebaptisée « place de la morte ».

Cliché, me direz-vous, ce temps est révolu, les femmes conduisent tout autant que les hommes, le monde a évolué.

Très bien. Alors dites-moi Mesdames, lorsqu’est venu le temps de partir en week-end, qui de vous ou de votre conjoint, s’assoit sur le siège avant gauche, celui qui a un volant et des pédales? J’ai sondé mon entourage et sachez que, dans un couple hétérosexuel, lorsque les deux montent en voiture, c’est la plupart du temps Monsieur qui conduit.

Et vous savez pourquoi?

Premièrement, parce que c’est bien connu, les femmes conduisent moins bien que les hommes. C’est une idée tellement ancrée et partagée par tant de cultures, que l’on finit par y adhérer.

bad-buzz-renault-twingo

Source SLN Web Publicité Renault Twingo Belgique 2014.

Deuxièmement parce les hommes ont la fâcheuse tendance de se transformer en moniteur d’auto-école, dès que leur femme est derrière le volant. « Les mains à 10 heures 10, attention, rétrograde! Tu vas lui rentrer dedans! t’as mis ton clignotant? Serre à droit, à droite, je te dis! … » Et j’en passe… Que celle qui n’a jamais vécu cela, lève le doigt.

Conduire dans ces conditions peut s’avérer très anxiogène, voire effectivement dangereux.

A force de nous dire qu’on est nulles, on finit par le croire

J’en parlais l’autre fois avec l’une de mes amies, je n’aime pas conduire, et elle non plus, m’a-t-elle confié. Nous avons ceci en commun que la conduite nous occasionne un grand stress. Nous avons peur de nous perdre, peur de l’accident, peur de tomber en panne, bref, non seulement nous ne prenons aucun plaisir à prendre le volant, mais c’est pratiquement une souffrance.

Et pourtant, tout comme la majorité des femmes, nous sommes d’une grande prudence lorsque nous conduisons. Les femmes ont, en effet, beaucoup moins d’accidents responsables que les hommes, c’est pourquoi les assureurs français pratiquaient jusqu’en 2013, des tarifs préférentiels pour ces dernières (ceci a été aboli en raison du principe de la non-discrimination de genre : un homme a dû se plaindre).

Mon hypothèse est qu’à force d’entendre que nous sommes incompétentes au volant, nous finissons par y croire. Notre véritable problème est notre faible estime de nous-mêmes en tant que conductrices.

« …(les données) tendraient cependant à montrer que les femmes échouent plus souvent au permis, ce qui peut être lié à une moins grande maîtrise mais aussi à un manque de confiance en soi ou à une plus grande sévérité, à un ostracisme des inspecteurs profession largement masculine« . (Françoise Blum, Réflexions sur les usages sexués de l’automobile en France aux XIXe et XXe siècles. Femme au volant, figure de l’urbanité ? 2004).

D’ailleurs, en 2011, Marie-Line Félonneau et Maja Becker, deux chercheuses en psychologie sociale ont démontré que les femmes étaient fragilisées par les stéréotypes de genre et notamment celui de l’inégalité des sexes au volant, au point de commettre des erreurs de conduite quand on l’évoque devant elles.

Répétez-nous tous les jours de notre vie que nous sommes des incapables et nous n’oserons même plus imaginer le contraire.

Finalement, c’est une question de territoire

J’ai lu qu’au Québec, l’industrie du taxi ne compte qu’1% de femmes. Trop dangereux? Pas plus pour les hommes que pour les femmes. D’ailleurs, le problème ne vient généralement pas des clients, mais plutôt des collègues, qui ne voient pas d’un bon oeil cette intrusion dans leur univers. Et les remarques sexistes pleuvent (je vous laisse imaginer).

En Belgique, une Wallonne s’était vu refuser la location d’une camionnette sous prétexte qu’elle était une femme… Trop risqué.

On aura beau faire, depuis les débuts de la machine à vapeur, les femmes ont été écartées; la voiture a toujours été une histoire d’hommes, en tant que territoire. Les hommes ont une tendance naturelle à croire que toutes les innovations technologiques leurs appartiennent car ils sont des êtres doués d’intelligence supérieure : ils pilotent les avions pendant que les femmes servent le jus d’orange, ils sont programmeurs informatiques quand les femmes sont secrétaires. Ils sont pilotes de course quand les femmes conduisent les enfants à l’école.

Les stéréotypes ont la peau dure

Ce matin encore, une publicité automobile sexiste m’a indignée. Ce n’est pas la première. Rares sont les constructeurs automobiles qui communiquent intelligemment à destination des femmes.

capture

Capture d’écran Seat

Mesdames, vous en aviez rêvé, Seat l’a fait : en partenariat avec Cosmopolitan, après une véritable immersion dans le monde féminin, voici la voiture blanc bonbon, tableau de bord violet, tons champagne, phares en forme d’eye-liner etc. Résultat :  une voiture de  petite princesse moderne, un joli joujou  pour des gamines qui aiment s’amuser :

seat_voiture_eyeliner_marketing_genre

Capture d’écran Seat

Laura Bates dans The Guardian s’indignait de cette infantilisation de la femme: « If the car is aimed at small children, they’re hitting the target audience right in its sweet spot, but I don’t know about you, I’m not sure five-year-olds should be driving cars. »(Si la voiture est faite pour des enfants, alors c’est en plein dans le mille. Mais je ne sais pas ce que vous en pensez vous, mais je ne pense pas que des enfants de 5 ans devraient conduire une voiture.)

Cela fait plus d’un siècle que les premières conductrices ont pris un volant entre leurs mains et démontré qu’elles étaient tout aussi capables que les hommes de maîtriser un engin qui fait du bruit par l’avant et crache de la fumée par l’arrière. Aujourd’hui, mis à part dans quelques pays où la conduite leur est interdite, les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à détenir un permis. Elles changent des roues, participent à des rallyes dans le désert et gagnent même des courses de formule 1.

Et pourtant, on dit encore « Femme au volant, la mort au tournant »…

 

 

 

 

 

Publicités

16 réflexions sur “Femme au volant…

  1. La femme a souvent le droit de conduire quand Monsieur a trop bu ! Un peut plus sérieusement conduire c’est être libre, je sais de quoi je parle car je vis en Arabie Saoudite. Nous sommes dépendantes pour tous les déplacements,et c’est un véritable calvaire de tous les jours. De plus, la route quand elle n’appartient qu’aux hommes est bien plus dangereuse.

    Aimé par 1 personne

  2. Les stéréotypes ont la vie dure !
    J’ai souri quand tu as posé la question du départ en we ou en vacances, souri jaune sur le fait qu’on se prend des réflexions quand monsieur est à côté. Après, souvent, elles sont faites à bon escient, il n’en abuse pas.
    Oui, effectivement, quand nous faisons de la route, c’est monsieur qui conduit. Parce qu’il aime ça et honnêtement, il conduit bien, je suis capable de m’endormir à côté de lui (ce qui n’était pas le cas avec mon ex tellement j’avais la trouille quand il conduisait). Et du coup, ça me permet de bouquiner, tricoter pendant le trajet ;-).
    Par contre, comme nous n’avons qu’une voiture, quand je l’emmeène au boulot, c’est moi qui prends le volant dès la maison (alors qu’il pourrait souhaiter s’emmener et me laisser rentrer ensuite). Les fois où c’est lui qui conduis les matins, c’est quand je lui demande parce que je ne me sens pas encore assez réveillée ;-). Et c’est rare.

    Aimé par 1 personne

    • Moi je ne dors jamais quand je suis à côté. Je n’arrive pas à oublier cette histoire de place de la morte! Mais c’est bien de partager la conduite (et la voiture), dans la mesure où c’est un consensus…

      J'aime

  3. ça me tue ça. J’adore conduire, j’adore la vitesse, les accélérations, les sensations, bref tout ce que me procure une voiture sportive.Lorsque je parle bagnoles avec des garçons, ils sont toujours surpris de voir « que je m’y connais » bah ouais les mecs ! on peut être girly et aimer les voitires. Je regarde les grand prix et parfois même turbo le dimanche matin.
    Je m’insurge dès que j’entends une remarque sexiste « ah bah tiens ça m’étonne pas c’est une gonzesse » … pfff qu’est ce que ça peut m’énerver ! Alors les filles on relève les manches, pour prouver, encore une fois, que nous sommes sur le même pied d’égalité que ces messieurs.

    Aimé par 1 personne

    • C’est ça le problème, nous conduisons depuis tellement longtemps mais les clichés demeurent et on continue de se faire agresser au volant… Et encore je ne parle pas des garagistes qui nous arnaquent (du moins qui essaient).

      J'aime

  4. Pour ma part j’ai mon pere a remercier, j’ai fait ma conduite accomapgnee avec lui et il m’a vraiment donne confiance en mes capacites derriere le volant. Ma mere avait hyper peur au volant et a d’ailleurs eu des periodes ou elle ne conduisait pas, du coup hors de question pour moi de faite pareil. J’aime conduire, et je roule plutot vite en plus.
    On doit etre dans la minorite car je prends plus souvent le volant que Mr, et si on fait de longs trajets un fait l’aller l’autre le retour. Par contre, le coup du moniteur de conduite a cote, je connais!

    Aimé par 1 personne

  5. Merci ton article! Il y a tant de vrai la dedans et c’est si irritant! Les stereotypes evoluent cependant. J’ai bosse pour une boite de logistique: on cherchait a recruter des femmes (ou les former) pour conduire les chariots a mats retractables et autres forklifts… parce qu’elle bossent aussi vite que les hommes mais coutent beaucoup moins cher en degats sur le materiel! (Je confirme d ailleurs que mes meilleurs conducteurs etaient des femmes).
    Ca change mais ca met du temps… et ca change parce qu’on s’exprime sur ses sujets! Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s