Avortement maison : attention Tuto inside!

2017-01-24-13-53-15-2

 

Salut les copinettes, aujourd’hui je vous propose un petit article très spécial au délicieux goût de vintage : vous allez apprendre l’avortement à la grand-maman ou comment vous débrouiller toutes seules quand le système vous laisse tomber.

Le matériel

Pour la liste du matériel, ne vous inquiétez pas, rien que vous n’ayez déjà à la maison. L’idéal est d’avoir une aiguille à tricoter et une bouteille d’eau de javel mais si vous n’êtes pas adeptes du pull jacquard, un bon vieux cintre en métal fera l’affaire.

Avertissement : choisissez bien votre aiguille. Il est préférable de la prendre en métal ou en plastique parce qu’avec le bois, attention aux échardes, aïe, aïe ;-). Si vous n’êtes pas championne de gymnastique, préférez les grandes aiguilles. Pour toute autre question concernant les aiguilles, je vous recommande le site de Phildar, une vraie mine d’informations!

Habillez-vous pour la circonstance

Afin de vous mettre véritablement dans l’ambiance, je vous conseille plutôt un style années 50. J’ai, personnellement un léger faible pour les petites robes vichy évasées mais toute autre robe ajustée à la taille et colorée fera l’affaire. Vous pouvez garder votre tablier, après tout, cela se passe dans la cuisine! 

SEP020660

Oh, j’oubliais, si vous en avez le temps, une mise en pli apportera la touche parfaite à votre tenue, et n’oubliez pas la bombe de laque! Vous voilà prête.

Avorter en quatre étapes

Avorter pourrait paraître compliqué, mais, vous allez voir, c’est tellement simple!

Comme je vous l’ai dit ci-dessus, tout se passe dans la cuisine, et plus précisément, sur la table. Pensez que vous allez devoir vous y allonger, alors, celle-ci doit être suffisamment solide pour supporter le poids de votre corps. Ce serait tout de même ballot qu’elle s’effondre en pleine opération! Et vous pourriez vous blesser, mesdames!

  1. Après avoir retiré votre culotte, allongez-vous sur la table, les yeux au plafond, et retroussez légèrement votre robe.
  2. Prenez une grande respiration et enfoncez l’aiguille le plus profondément possible dans votre vagin en essayant d’ouvrir le col de votre utérus. C’est l’étape la plus difficile, car vous avancez à l’aveugle. 
  3. Lorsque vous touchez au but, tournez vigoureusement l’aiguille. Un saignement va commencer à apparaître. Ne paniquez pas, c’est normal.
  4. Pour terminer, injectez vous une bonne dose d’eau de javel. C’est l’étape finale. Et en plus, ça désinfecte!

 

Je sens déjà poindre les protestations : »Mais qu’est-ce que c’est que cet article! Quel scandale! Recommander l’avortement à l’aiguille à tricoter est criminel! » Et vous avez raison. Qui oserait encore imaginer, aujourd’hui, avorter seule à la maison? Nous sommes en 2017. Les femmes ont désormais des droits, dans la plupart des pays occidentaux, et notamment celui de disposer de leur corps. Mais pas aux Etats-Unis.

Hier, Donald Trump a rétabli une loi interdisant le financement des ONG qui aident les femmes à avorter en toute sécurité.

capture

Photo/capture

Cette décision touchera les plus pauvres et les plus vulnérables, celles qui ne peuvent se payer une clinique privée ou un voyage à l’étranger. Certaines de ces femmes risqueront désormais leur vie pour interrompre une grossesse non désirée. Elle utiliseront des aiguilles, des cintres, de l’eau de javel, des détergents, de la soude et des médicaments. Certaines se frapperont le ventre et d’autres se jetteront dans l’escalier. Elles auront des hémorragies, des infections, quelques-unes en mourront, la plupart deviendront stériles.

Hier, sept hommes, sept chevaliers blancs, le sourire aux lèvres, ont signé une loi qui, au final, interdit aux femmes de disposer librement de leur corps.

tweet

Pour une fois qu’on espérait qu’un homme politique ne respecte pas ses promesses…

 

 

 

 

 

Publicités

27 réflexions sur “Avortement maison : attention Tuto inside!

    • Je sais que je vais heurter mais ce qui, moi, me fait froid dans le dos, c’est de voir ce type signer un décret qui prive les femmes de leurs droits et qui en condamne des milliers à avorter dans la clandestinité avec tous les risques que cela comporte…

      Aimé par 1 personne

      • Oui, oui, c’est ça qui fait froid dans le dos, le fait qu’il puisse faire ça ! Ta façon de le présenter est particulièrement puissante pour en faire prendre conscience (est-ce que du coup tu comprends mieux ce que je voulais dire ? 😉 )

        Chacun est libre d’être pour ou contre l’avortement pour ce qui le concerne. Moi -même je ne sais pas quelle choix j’aurais face à une grossesse non désirée pour moi, ça dépend tellement du moment où ça arrive. Par contre, je trouve inadmissible qu’on puisse décider pour les autres femmes de ce qu’elles ont le droit ou pas de faire. Surtout quand on voit, chiffres à l’appui, que le fait d’interdire l’accès à l’avortement augmente justement le nombre d’avortements, avec en plus les risques sanitaires pour les femmes qui décident d’y recourir quand même. C’est criminel. Et c’est tout aussi criminel pour les femmes qui finalement n’y auront pas recours et par extension, pour ces enfants qui n’auront probablement pas de bonnes conditions de vie pour grandir, que ce soit à cause de la précarité ou du simple fait d’être là alors qu’ils n’étaient pas souhaités.

        Aimé par 1 personne

  1. Bon tu sais où j’habite, et tu sais ce que j’en pense… Et malheureusement, je dois préciser qu’avant même Trump 1er c’était déjà un énorme problème au Texas. Il est très difficile, voire impossible, de trouver ici un médecin acceptant d’aider une femme à avorter. Légalement, jusqu’à présent, c’était autorisé, mais concrètement ça ne se faisait pas. Cela entraîne malheureusement de nombreux décès chaque année, mais également de très nombreux enfants abandonnés sous X 😦 Maintenant que la loi est de leur côté, ça va être mission impossible… Pauvre pays… 😦

    Aimé par 1 personne

  2. C’est terriblement violent de lire ça. C’était le but, ça fonctionne bien.
    … Comme toi et tous les autres je suis affligée. Et l’idée que des femmes soient obligées d’user de ce genre de méthodes aujourd’hui me fait vraiment mal. Physiquement mal.
    Quelle horreur.

    Putain … Pour une fois qu’on espérait qu’une président n’allait pas tenir ses promesses … Comme tu le dis si bien.

    J'aime

  3. Président « Pro-life », avec 85% des évangélistes qui ont voté pour lui… pas étonnant qu’il prenne ce genre de décisions aussi rapidement… Retour à l’ère médiéval, retour aux temps sombres où les femmes n’ont qu’à se taire et subir. J’en suis malade depuis son investiture, et en colère de voir qu’il n’y a pour l’instant aucune opposition légale aux décrets qu’il signe jour après jour… pas même une semaine qu’il est là, et déjà « Obama Care » par la fenêtre, reprise de constructions des oléoducs dans le Dakota… Il ne restera rien de ce qui pouvait faire de l’Amérique un grand pays à nouveau…

    Article glaçant, mais ce n’est malheureusement pas qu’en Amérique que les femmes pourraient faire ça. L’avortement clandestin fait de nombreuses victimes chaque année…

    J'aime

  4. Bush et Reagan avaient déjà fait cela avant lui. Une bande de misérables crétins misogynes aux dangereux pouvoirs. C’est flippant. C’est bien connu… les femmes qui tombent enceintes sans le vouloir, c’est FORCEMENT leurs fautes alors elles n’ont qu’à assumer. #GrosConnads

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s