Lightskin, charbon : mille nuances de discrimination

 

C’est en parlant avec mes filles que j’ai récemment appris un nouveau terme : lightskin. Saviez-vous que les adolescents se classaient entre eux selon la nuance de leur peau : lightskin pour les noirs à peau claire, charbon pour les plus noirs? Ils valorisent ainsi, inconsciemment, les peaux les plus claires, au détriment des peaux les plus foncées. 

Ce qu’ils ignorent, c’est que cette échelle de beauté basée sur les nuances de carnation, se nomme le colorisme, une forme de discrimination héritée du passé.

Le colorisme, un héritage du passé

Lors d’un précédent article (Ne nous appelez plus jamais mulâtres), j’avais déjà abordé la question de la couleur de peau au temps de l’esclavage et la classification des Noirs en mulâtres, quarterons et octavons par les maîtres blancs. L’esclavage est aboli depuis le XIXème siècle mais la hiérarchisation a perduré, renforcée par la colonisation. Les populations noires ont intégré le modèle occidental comme la norme, érigeant ainsi peau claire et cheveu lisse comme modèle de beauté (voir aussi Crépues et fières!).

Les femmes sont les premières victimes du colorisme

Les femmes noires à la peau foncée sont plus discriminées que les autres. Une étude américaine réalisée entre 2005 et 2009, sur les peines de prison purgées par le femmes noires,  avait démontré que les femmes à peau claires subissaient des peines moins longues (12%) que les femmes à la peau plus foncée. Plus la femme noire se rapproche physiquement de la norme blanche occidentale, plus elle inspire la confiance. Plus sa peau est noire, plus la société l’associe à la pauvreté et la délinquance. Ceci est également applicable à la réussite professionnelle, les femmes à la peau plus foncée étant les plus discriminées à l’embauche.

Au cinéma, encore, la femme noire se doit d’être conforme à ces diktats. Aviez-vous déjà remarqué que les actrices afro-américaines étaient très souvent plus claires que leurs homologues masculins?

Nombreuses sont les femmes noires, en Amérique, ou en Afrique qui succombent à l’appel du blanchiment afin d’entrer dans la catégorie lightskin. Elles utilisent ainsi des produits de dépigmentation très toxiques, notamment à base d’hydroquinone ou de clobetasol, aux effets secondaires extrêmement graves (eczema, vergetures, acné, hyperpilosité, diabète, hypertension, insuffisance rénale, cancer…).

La chanteuse camerounaise Reprudencia Sonkey, dite Dencia, a lancé, en 2013, un produit éclaircissant sur le marché américain, nommé Whitenicious. Afin de faire la promotion de sa crème miracle, elle publie des photos d’elle avant-après, particulièrement choquantes lorsqu’on connaît les dommages qu’une telle crème peut occasionner sur la santé :

whitenicious-dencia

Photo/ source

Reprudencia Lightskin Sonkey fait l’apologie de la peau blanche comme symbole de pureté. Des millions de femmes suivent son exemple dans le monde et se font du mal, chaque jour.

Lightskin ou charbon, les peaux noires doivent s’affranchir

Pour que le colorisme cesse, il faut à la jeunesse noire des modèles inspirants, des icônes qui leur ouvrent le chemin.

Khoudia Diop, une jeune sénégalaise à la peau particulièrement foncée, a été surnommée « Déesse de la mélanine » par les médias. L’an dernier, sa beauté a littéralement fait exploser les normes esthétiques du monde de la mode. Repérée dans le cadre du projet « The colored girl« , elle rassemble aujourd’hui près de 400 000 abonnés sur Instagram.

khoudia

Lupita Nyong’o, désignée plus belle femme du monde par le magasine People en 2014, a joué dans des films majeurs comme Twelve years a slave et Star wars. Lors de la cérémonie des « Essence Black Women in Hollywood », Lupita lit la lettre qu’une jeune-fille lui a adressée : « Chère Lupita, Je pense que tu es vraiment chanceuse d’être aussi noire et d’avoir malgré tout ce succès à Hollywood. J’étais sur le point d’acheter la crème Whitenicious de Dencia pour éclaircir ma peau lorsque tu es apparue et m’as sauvée.« 

elle-uk_lupita-091415-6-kai-z-feng

Photo/ source

Mes filles sont appelées lightskin par d’autres adolescents et cela me rend triste. Je suis triste de voir à quel point ces jeunes sont encore conditionnés par l’histoire de leurs arrière-arrière-grand-parents, ce temps où la couleur de votre peau vous envoyait soit dans les plantations de coton, soit dans la maison du maître. L’heure est venue pour eux de s’affranchir. Lightskin, charbon, des mots que je ne voudrais plus jamais entendre…

 

 

 

 

Publicités

35 réflexions sur “Lightskin, charbon : mille nuances de discrimination

  1. Je ne connaissais pas le terme non plus mais bon, chez nous tu as les café au lait, c’est la même chose je pense. Cela dit, je ne suis pas sûre que ce terme soit encore utilisé par les jeunes ^^.

    Je me suis fait la même réflexion que toi récemment à propos des actrices afro-américaines, ça m’a littéralement frappée dans This is us avec celle qui joue la femme de Randall. Elle est très jolie, certes, mais à côté de son mari, elle fait « pâle figure » ou « visage pâle » ;-). Et je me suis dit que c’était dommage.

    Dencia, elle était jolie avant. Là elle ne ressemble plus à rien à part à une poupée gonflable ! Alors que les deux autres, non seulement elles sont belles mais elles ont de la personnalité 🙂

    J'aime

      • Pourquoi croire que je suis en colère? Je ne le suis pas, cette situation ne me concerne pas. Eviter d’interpréter les intentions des autres vous protège des problèmes de communication.

        J'aime

    • Peut être parce que vous êtes un homme (juste ?) blanc (juste ?) et que vous vous permettez d’asséner une vérité concernant l’éducation supposée que Themetis n’a donc pas selon votre point de vue et qu’elle devrait avoir. Votre commentaire est donc tout un combo délicieux : raciste (vous niez le ressenti d’une minorité face à une discrimination), oppresseur (vous bafouez son droit à écrire ce qu’elle veut et où elle le veut, à savoir SON blog en balayant d’un « il ne sert à rien de pleurer ici) et sexiste ( c’est une femme donc forcement une mauvaise mère puisque sa fille utilise le terme de « lightskin » tout en supposant qu’il n’existe pas de conditionnement social contre lequel il est très difficile de lutter seule). Je n’extrapole pas hein, c’est juste une toute petite étude de texte sur un commentaire. Un positionnement politique correct pour qui se veut un observateur de son environnement comme vous le prétendez est déjà de se taire, d’écouter et d’apprendre quand une minorité s’élève contre une oppression. Et bravo pour le « cette situation ne me concerne pas ». En général je ne trouve pas légitime de m’exprimer sur un sujet qui concerne les femmes noires, mais en tant que femme, là j’appelle ça la convergence des luttes.

      J'aime

      • Affirmer un principe de base est-il réservé à un genre et une ethnie?
        Un principe de base qui dit que les parents sont responsables de leurs enfants n’a rien d’oppressif à mon sens.
        Il est facile de juger les autres mais plus dur de comprendre, y-compris se comprendre soi-même.

        J'aime

      • présupposer de base que des personnes doivent recevoir vos conseils en terme d’éducation est un jugement. Vous faites fi de l’oppression sociale dont sont victimes les personnes racisées, les femmes etc en jetant un simple « faites votre job à la maison ». Il est en effet très facile de juger les autres, vous faites ça très bien. Quant à comprendre les autres et moi même ça va, je vous remercie je n’ai besoin ni de votre jugement, ni de votre conseil.

        J'aime

      • Je ne suppose rien, j’exprime un ressenti à une personne qui PARTAGE SA VIE SUR UN BLOG. D’ailleurs c’est à elle à répondre si elle le souhaite. Sa vie ne VOUS concerne pas que je sache, non? Elle vous a demandé d’intervenir? – Non, ne répondez pas…

        J'aime

      • Haa nous y sommes ! Votre culture politique frôle le néant absolu vu votre position arrogante et tyrannique. C’est toujours un problème pour les hommes les femmes féministes…Allez, aurevoir. PS : sa vie ne vous concerne pas non plus alors gardez vos leçons nauséabondes pour ceux que ça intéressent.

        Aimé par 1 personne

  2. Ce que pense les autres de toi n’engagent qu’eux, c’est ce que je m’escrime à répéter à mes enfants : qu’ils inventent et assument leur propres normes, qu’ils ne soient pas des suiveurs et que dans leur unicité ils apportent en toute humilité leur touche de couleur, leur note toute personnelle ! Les filles diaphanes se font cramer la peau au soleil tandis que d’autres tachent d’éclaircir, pareil pour la silhouette et tant d’autres choses encore plus insidieuses que l’apparence… Chaque personne est un petit miracle unique et incomparable. Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime beaucoup ton blog dans la mesure ou il contribue a lutter contre de type de discrimination, par l’information, l’education, la reflexion…
    La hierarchisation sociale liee a la nuance des couleurs de peau ne me semble en revanche pas etre un heritage exclusif du temps de l’esclavage. On retrouve le meme phenomene exactement en Asie. (Tu l’as peut etre vu en Chine). Je trouve ca tres effrayant, parce que c’est completement assume ici. J’ai ainsi souvent entendu: « Je suis sur que c’est un voleur. Mefie toi de lui. Regarde comme il a la peau sombre… »

    J'aime

    • Tu as raison pour l’Asie. J’ai constaté en Chine que la blancheur était un critère de beauté très recherché. D’ailleurs, j’avais écrit un article sur des filles américaines d’origine indienne qui avaient lancé une campagne contre les produits éclaircissants « Unfair & lovely » https://themetisinfo.com/2016/03/21/black-and-beautifulunfairandlovely/. Et effectivement ces populations n’ont pas connu l’esclavage. Elles ont, par contre, connu la colonisation. Et cette hiérarchisation par la couleur de peau était déjà, pour le cas de l’Inde, profondément ancré dans les entrailles de la société, au travers du système de castes…

      Aimé par 1 personne

      • Merci pour le lien! Je n’avais pas vu ce billet! Merci!
        Merci aussi pour ton blog! Je pense que c’est par des rappels au quotidien qu’on fait changer les mentalites 🙂
        … Ce matin, mon fils m’a demande de lui dessiner une princesse et je lui ai fait une princesse blonde qu’il a trouvee moche (parce qu’elle etait ratee, pas parce qu’elle etait blonde). Quand il m’a demande de recommancer j’ai pense a toi… et je lui ai fait une princesse brune aux cheveux crepus. Il l’a trouvee tres belle 😀 Ca m’a fait plaisir 😀

        Aimé par 1 personne

  4. Je ne connaissais pas ces termes non plus. Mais il y a aussi les « chabines » très prisées chez les antillais…Je suis d’accord avec toi, il faut que ça cesse. Merci de nous informer

    J'aime

  5. Je connaissais déjà l’existence des crèmes blanchissantes et j’avais halluciné en apprenant le pourcentage de femmes « colorées » qui y avaient recours pour blanchir leur peau …
    Ce que tu évoques sur la discrimination plus poussée sur les femmes « plus noires » ne m’étonne absolument pas, même si ça me révolte.
    On ne cesse jamais de ranger les gens dans des cases, c’est incroyable. Et pour sortir de ces cases, on les contraint à utiliser des méthodes dangereuses … Le pouvoir malsain de la pression de la société.
    Il faut dire qu’on n’a peu des bons exemples. Quand on voit tout ce que Michael Jackson s’est fait pour devenir « blanc » .. Et cette femme qui prône sa peau artificiellement blanche ! ..

    J'aime

  6. Sur l’ile, c’est très marquant. Les noirs entre eux se discriminent. Il y a les noirs à la peau clair, appelés les « bien nés » , et les noirs noirs (comme ma fille), moins bien vus. (il y a d’autres « niveaux » … mais là ça m’échappe). Tout le paradoxe est dans le fait que les noirs clairs clament haut et fort que la discrimination c’est mal… et sont les premiers à être très fiers d’être nés plus clairs que les autres. Je me souviens avoir demandé à une amie « mais comment tu peux protester contre la discrimination contre les noirs et en même temps te trouver mieux née qu’une personne à la peau noire foncée?! » … réponse « mais non c’est pas pareil… » sans doute… je ne sais pas… je doute…
    je ne connaissais pas le terme lightskin… ni de charbon d’ailleurs… ma fille est charbon… et je sais que ça lui pèsera bien trop souvent… 😦

    J'aime

  7. c’est un sujet que je vois souvent aborde dans les medias / sur les blogs americains, mais rarement en francais dans le texte. Et c’est bien dommage, car c’est vrai que c’est terrible cette obsession avec l’eclaircissement de la peau et les criteres de beaute renvoyant aux « blancs:. C’est d’ailleurs aussi des criteres que l’on retrouve dans la cosmetologie asiatique. Des que j’ai commence a lire ton article, j’ai immediatement pense a Lupita qui est en effet sublime.

    J'aime

  8. Merci pour cet article encore une fois très instructif !

    C’est drôle que tu abordes ce sujet là, car j’ai rencontré il y a quelques temps la femme d’un collègue de mon mari, et elle a la peau extrêmement foncée, encore plus que l’actrice dont tu parles. Je la trouve magnifique, la couleur de sa peau me fascine. Je ne la connais pas encore assez, mais je crois que bientôt j’oserai lui dire à quel point je trouve que la couleur de sa peau est belle. Je me demande, à la lecture de ton article, si elle a déjà été critiquée pour ça. Que c’est bête de s’arrêter à la couleur de la peau (ou au poids, la taille, les formes…) de quelqu’un !

    J'aime

  9. Bonjour!! Je suis Noire moi meme et ca me soulage de voir certaines personnes qui sont différents de moi prendre conscience de se probleme qui nous affecte depuis des siecles! Je souhaiterais que ce terme serait plus aborder au Quebec devant les Quebecois parce que je pense et sens qu’ils ne sont jamais exposés à cette problamatique. Je vous souhaite tout le bonheur avec vos enfants & jaime beaucoup votre article ❤💯

    J'aime

  10. Ah je ne connaissais pas ces termes… même si j’avais entendu parler des produits blanchissants…. (en Asie aussi, je sais que la peau claire est mieux vu, et que ces produits ont beaucoup de succès… ainsi que le « de-bridage » des yeux…. O_o )

    Ma petite cousine a un papa sénégalais, mais avec qui elle ne vis pas et qu’elle voit très peu.
    Elle s’est déjà fait traiter de « bounty » par certains camarades d’origine africaine. Ben oui, même si elle est noire, elle vis, parle, mange, s’habille comme une « blanche ». Donc ce n’est pas une « vraie » noire. Donc ils ont le droit de se moquer d’elle… Voilà voilà… merci les jeunes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s