Métisse

amy métis

Voici le deuxième épisode de la série « Les grandes définitions ». Qu’est-ce qu’un métis? Amy nous livre sa drôle de définition. Enjoy!

Publicités

Diversité

oumy

Si vous aussi vous pensez que la diversité est une richesse, alors voici, en exclusivité, la première de la série « Les grandes définitions ». Attention, humour.

Access Earth : la nouvelle application qu’on attendait

access earth

La semaine dernière je suis allée dîner dans un petit restaurant indien pas très loin du bureau. Nous étions quelques collègues et, vraiment, nous avons passé un excellent moment. La cuisine était divine, l’ambiance extraordinaire. De magnifiques lampes mauves, oranges, rouges, vertes, éclairaient nos assiettes non moins colorées et une douce et enivrante odeur d’épices emplissait l’air. Lire la suite

H&M et la diversité

Cette semaine à Paris, H&M a, encore une fois, joué la carte de la diversité.

Hari Nef et Andreja Pejic, mannequins transgenres, Ashley Graham, mannequin ronde,  Amber Valetta et Pat Cleveland, respectivement 42 et 65 ans, ont présenté la nouvelle collection automne-hiver 2016.ashley_graham___le_mannequin_plus_size_a_d__fil___pour_h_m_4088_north_584x0

© Indigital Images – Ashley Graham

Voici le défilé :


Nous sommes cependant loin de la dernière campagne de publicité « Close the loop » publiée le 3 septembre dernier sur les réseaux sociaux, où l’on pouvait voir des mannequins de tous âges, tailles, origines, morphologies. Un bel exercice de représentation de la diversité!

 

Benetton ou la standardisation de la femme

La marque Benetton vient de lancer une nouvelle campagne de publicité. Afin d’illustrer l’hétérogénéité ethnique des populations des grandes capitales, l’agence 180 Amsterdam, mandatée par le fabricant, a réalisé une vidéo, où se succèdent des mannequins virtuels.

Encore une fois, Benetton entretient son image de diversité et de multiculturalisme. Mais nous nous interrogeons sur la pertinence de cette campagne. En effet, les capitales mises en avant sont Paris, New York, Milan, Londres, Berlin et Tokyo, capitales de la mode, capitales économiques. Où sont Johannesburg, Mexico et Beijing?

Les femmes virtuelles de Benetton ont été créées à partir de données démographiques et de photographies prises sur place par les équipes de l’agence de publicité. Le résultat attendu est l’illustration de la diversité. Au bout du compte, c’est une femme unique légèrement déclinée que nous pouvons voir.

benetton.jpg

Les femmes noires ont totalement disparu, noyées dans les données statistiques. Et qu’en est-il des petites, des rondes, des blondes? Qu’en est-il des quadras, quinquas et de toutes les femmes qui ne sont pas jeunes, grandes, brunes et minces?

La femme de Benetton est une caricature, un stéréotype. Elle n’existe pas. Et cette campagne manque totalement son objectif.

A partir de 1984, Oliviero Toscani, photographe de la marque, interpellait le monde entier par ses publicités chocs :

 

Benetton-1996-Coeurs

Face of the City est loin de l’esprit provocateur des années Toscani.  A défaut de surprendre, cette campagne déçoit par sa tiédeur et le message subversif sous-jacent : voici le standard de beauté régnant dans les grandes capitales de la mode, voilà à quoi vous devez ressembler…